La logistique du premier kilomètre, point de départ d’une livraison réussie

24 mars 2021

La logistique du premier kilomètre, bien que moins connue que celle du dernier kilomètre, est également décisive, voire plus. En effet, si le début de la chaîne logistique est un échec, l’optimisation de la dernière étape est alors inutile.

C’est pourquoi les entreprises misent sur des infrastructures logistiques efficaces et reliées pour pouvoir relever les éventuels défis.

Dans cet article, nous détaillons les différentes opérations composant le premier kilomètre, expliquons pourquoi il est si important, et présentons les solutions disponibles sur le marché pour optimiser ce processus.

Qu’est-ce que la logistique du premier kilomètre ?

La logistique du premier kilomètre est l’étape, ou l’ensemble des opérations, se déroulant au début de la chaîne logistique.

On considère généralement que le premier kilomètre commence juste après la réception d’une commande passée par un client, et qu’il se termine au moment où cette commande est chargée pour livraison. Le premier kilomètre peut également inclure le transport vers des points intermédiaires de la chaîne, tels que les centres de distribution ou les entrepôts de transit. Plusieurs opérations ont lieu entre le traitement de la commande passée par le client et sa livraison, notamment la préparation de la commande, l’emballage, la validation et le transport vers des entrepôts ou vers des centres intermédiaires.

La logistique du premier kilomètre peut être interprétée de différentes manières selon le secteur. Ainsi, elle peut être focalisée sur des étapes plus spécifiques par rapport à celles mentionnées dans la définition. Pour un fabricant, par exemple, le premier kilomètre pourrait correspondre au transport des produits finis de l’usine vers le centre de distribution. Dans le cas d’un détaillant, en revanche, le premier kilomètre s’entend comme le transport de marchandises de l’entrepôt d’un fournisseur vers son propre entrepôt.

Le premier kilomètre commence juste après la réception d’une commande dans le système
Le premier kilomètre commence juste après la réception d’une commande dans le système

Logistique du premier kilomètre vs logistique du dernier kilomètre : quelle est la différence ?

La principale différence entre le premier et le dernier kilomètre en matière de logistique réside dans l’ordre dans lequel ils sont exécutés. Le premier kilomètre, comme son nom l’indique, est la première étape de la chaîne. Le dernier kilomètre est l’étape finale, c’est-à-dire la livraison au client.

Le premier kilomètre commence lorsqu’une commande est passée, il comprend sa préparation et il se termine lorsque le produit est chargé dans le dernier moyen de transport pour sa livraison au client final. C’est ici qui commence ce que l’on appelle le dernier kilomètre, dernière étape de la chaîne logistique qui consiste à faire parvenir la commande au client, soit par sa mise à disposition en magasin (click and collect), soit par sa livraison à domicile, au bureau, en point relais ou en consigne.

Une autre différence entre le premier et le dernier kilomètre est la distribution. Les livraisons du premier kilomètre sont généralement des unités de charge compactes et volumineuses (de la palettisation aux grands regroupements de commandes), beaucoup plus faciles à transporter et à livrer. En revanche, les livraisons du dernier kilomètre sont beaucoup plus complexes et laborieuses à cause de leur volume plus faible (il s’agit ici du produit destiné au client). Pour cette raison, le dernier kilomètre est un défi pour les entreprises, qui doivent satisfaire leurs clients avec une livraison rapide tout en minimisant les coûts de transport et de personnel.

Quelles opérations comprend la logistique du premier kilomètre ?

Les opérations suivantes ont lieu de l’enregistrement de la commande dans le système au moment précédant le transport et la livraison au client :

  • Picking. Il s’agit de l’opération principale, car les coûts liés à la préparation des commandes peuvent dépasser 60 % des coûts d’exploitation d’un entrepôt. Les produits demandés par les clients doivent être préparés le plus rapidement possible et sans erreur avant d’être envoyés à la zone de consolidation et/ou d’expédition dans les plus brefs délais.
  • Consolidation et emballage. Inutile de préparer les commandes rapidement si leur regroupement et leur emballage est trop long. C’est à ce stade que les unités prélevées sont contrôlées, que la commande est conditionnée et déplacée vers la zone d’expédition, que la documentation liée à la commande est imprimée, etc.
  • Expédition et chargement dans le camion. Une fois la commande finalisée et la documentation conforme, elle est chargée dans le camion du transporteur et quitte l’entrepôt pour arriver à sa destination, dans les délais convenus et en parfait état.
  • Transport vers les sites intermédiaires de la chaîne. Parfois, le premier kilomètre comprend aussi, soit des opérations telles que le transport du produit fini entre un site de production et l’entrepôt central, soit le transport des commandes vers un entrepôt de transit comme étape préliminaire avant la livraison au client.

Ces trois opérations sont, grosso modo, les principales de la logistique du premier kilomètre. Leur optimisation est clé pour un dernier kilomètre réussi.

La bonne consolidation et conditionnement des commandes sont essentiels pour un premier kilomètre compétitif
La bonne consolidation et conditionnement des commandes sont essentiels pour un premier kilomètre compétitif

L’automatisation pour optimiser le premier kilomètre

La transformation digitale de la logistique est le meilleur allié pour rendre le premier kilomètre plus compétitif et rentable.

La première étape consiste à commencer à préparer la commande dès réception de l’avis. Pour que cela soit possible, une communication directe et automatique entre les canaux de vente et votre entrepôt est obligatoire. Le meilleur moyen pour y parvenir est d’utiliser un logiciel de gestion d’entrepôt. Par exemple, Easy WMS dispose du module Intégration Marketplace & Plateforme E-commerce, qui connecte automatiquement votre boutique en ligne avec l’entrepôt pour commencer à préparer plus rapidement vos commandes. Le module WMS pour e-commerce, par exemple, organise les articles dès leur arrivée à l’entrepôt et les classe selon s’ils sont en attente pour finaliser des commandes à une seul unité (single-unit), à plusieurs unités (multi-unit), ou s’ils doivent être stockés. Le module Store Fulfillment, quant à lui, intègre le WMS de l’entrepôt aux systèmes des points de vente afin de synchroniser le stock des différentes installations.

Une fois la commande enregistrée dans le système, il est possible d’accélérer sa gestion grâce à l’automatisation et à la méthode de préparation de commandes dite du « produit vers l’homme ». Les magasins automatiques pour bacs ou les stations de picking à haut rendement, par exemple, accélèrent cette opération. Il existe également des dispositifs pour picking tels que le voice-picking ou les dispositifs lumineux pick-to-light et put-to-light.

Enfin, vous pouvez digitaliser la relation quotidienne entre l’entrepôt et les transporteurs grâce au module Préparation et gestion des expéditions multi-transporteurs, et ainsi avoir un contrôle total du processus d’expédition. En effet, ce module vous permet notamment d’imprimer les étiquettes compatibles avec les principaux transporteurs et d’affecter des numéros de suivi à chaque colis, le tout depuis un seul et même entrepôt.

La digitalisation en logistique optimise les opérations liées au premier kilomètre
La digitalisation en logistique optimise les opérations liées au premier kilomètre

L’importance de la logistique du premier kilomètre

Le dernier kilomètre est sans aucun doute une étape fondamentale de la logistique. Avec l’essor du e-commerce, les prestataires logistiques travaillent sans relâche pour en minimiser les conséquences et améliorer au maximum la satisfaction des clients. Mais il est également essentiel de gérer plus efficacement son premier kilomètre pour réussir le dernier kilomètre.

En conclusion, vous devez prendre en compte l’importance du premier kilomètre dans la logistique 4.0. Vous pensez avoir un entrepôt performant, mais la gestion de la préparation des commandes ou du processus de chargement dans les camions pourraient être améliorés ? Contactez-nous. Nos experts vous aideront à atteindre le niveau d’efficacité souhaité, adapté à votre logistique et à votre activité.