L'importance de la traçabilité des produits en logistique

14 juin 2019

La traçabilité des produits en logistique permet d'identifier l'origine et les étapes suivies par un produit, du processus de production à la livraison au consommateur final. Les systèmes de traçabilité comprennent un ensemble de procédures qui aident à connaître l'emplacement d'un produit au cours de la Supply Chain à chaque instant, retracer son itinéraire et connaître son lieu de destination.

Dans notre article, nous vous expliquerons comment fonctionnent ces systèmes et nous vous parlerons des éléments qui les constituent.

À quoi sert la traçabilité logistique ? Quels sont ses avantages ?

Mettre en place une méthode de traçabilité logistique nécessite d'établir une correspondance directe entre les flux physiques de marchandises et les flux d'informations.

Les solutions de traçabilité des produits offrent de nombreux avantages :

  • Aux entreprises : elles les aident à identifier les points critiques de la Supply Chain, à résoudre les incidents et à gagner en productivité. De cette façon, les sociétés réussissent à réduire les mauvaises manipulations ou contaminations de marchandises, et augmentent la qualité du service qu'elles offrent à leurs clients.
  • Aux consommateurs : elles permettent d’améliorer le niveau de confiance du client lorsqu'il réalise l’achat d’un produit ou d’un service. Cet élément est d'autant plus bénéfique depuis que notre économie s'est mondialisée et que nos flux de biens sont devenus internationaux et complexes. De plus, avec l'essor de la stratégie omnicanale, de l’e-commerce, et de l’e-logistique, la traçabilité des marchandises s'est imposée comme étant un élément indispensable pour rassurer le consommateur lors de l’expédition de sa commande.
  • Aux autorités : dans certains secteurs clés de la santé publique tels que l'industrie pharmaceutique et l'alimentation, les systèmes de traçabilité des produits sont obligatoires et réglementés depuis plusieurs années.

Les types de traçabilités des produits

La traçabilité des produits peut être abordée sous différents angles :

SELON L'OBJECTIF :

1. Le tracing

Le traçage sert à identifier l'origine d'une unité de charge ou d’un lot précis. Il permet d'explorer les étapes que le produit a traversé depuis sa transformation jusqu'à sa livraison finale, et donc de connaître les matières premières utilisées et les opérations de production réalisées tout au long du processus.

Exemple : lorsqu'une alerte sanitaire est déclenchée, nous nous servons de la traçabilité des produits pour retrouver l'origine du problème et retirer les aliments contaminés du marché.

2. Le tracking

Le tracking désigne la possibilité de suivre l'itinéraire parcouru par une unité de charge ou un lot de marchandises grâce à des identifications enregistrées. Il aide à connaître l’itinéraire d'acheminement d’un produit et à mieux calculer les délais de livraison. Il s’agit du type de traçabilité le plus utilisé pour les achats en ligne ; Grâce au tracking, il est possible de connaître toutes les étapes suivies par un produit jusqu'à son lieu de destination final.

Voici un exemple des étapes du tracking :

Ce schéma montre les étapes courantes du tracking en matière de traçabilité logistique.
Ce schéma montre les étapes courantes du tracking en matière de traçabilité logistique.

SELON SON CHAMP D’APPLICATION

3. La traçabilité interne

La traçabilité logistique interne couvre la trajectoire des produits tout au long de la chaîne de production jusqu'à leur expédition. Le défi principal de cette traçabilité est de réussir à délimiter et à identifier tous les mouvements et manipulations effectués pour un produit.

En ce qui concerne les entrepôts, ils peuvent réaliser cette tâche à l'aide de codes SKUs et d'un logiciel WMS pour la gestion des stocks. Cependant, pour les entreprises du secteur alimentaire, ces dernières sont obligées de tenir un registre de tous les mélanges de matières premières et de produits semi-finis réalisés.

4. La traçabilité externe

La traçabilité logistique externe est un système d'identification et d'enregistrement qui va au-delà des étapes parcourues par un produit au sein de l’entreprise. Elle englobe tous les maillons de la Supply Chain et inclut également les transits effectués dans différents pays (lorsqu’ils sont réalisés par un transporteur externe). C'est pourquoi, il est primordial que l'ensemble des acteurs de la chaîne logistique partagent le même système de codification et que les produits soient référencés grâce à des codes à usage externe (autres que les SKUs).

Les éléments qui constituent les systèmes de traçabilité des produits

1. Des formules pour identifier et codifier les marchandises

L'un des piliers de la traçabilité des produits est l'identification unique des unités de charge ou des lots. L'intégration de ces informations dans la Supply Chain est possible grâce à l'utilisation d'un langage standardisé et partagé avec toutes les parties impliquées, qui facilite l'enregistrement automatique des données.

Les systèmes de traçabilité les plus courants sont :

  • Le code-barres (UPC, EAN) : Il s'agit de la méthode d'identification la plus répandue au monde. Ce système utilise un langage qui crée des codes uniques et permet d’identifier les marchandises grâce à une série de chiffres et de barres. L'organisation GS1 est l'organisme qui réglemente le codage des produits en se basant sur le GTIN (Global Trade Item Number). Ce numéro peut s’accompagner de numéros supplémentaires qui fournissent plus d'informations sur les marchandises. Exemples : le lot, le SIN (Shipment Identification Number), le SSCC (Serial Shipment Container Code), etc.
  • Le RFID (l'identification par radiofréquence) : dans ce cas, l'étiquette RFID est capable de transmettre des données grâce aux ondes radiofréquences. Les étiquettes stockent les informations relatives aux produits et s’allument généralement à proximité d’un lecteur. Cette méthode est moins répandue que la précédente et plus coûteuse à mettre en œuvre. En revanche, elle améliore nettement la rapidité et la précision des enregistrements.

2. Les systèmes par capture et enregistrement des données

Une fois que les produits disposent d’un système de codage standardisé, pour transférer toutes les informations vers un logiciel spécialisé, il est nécessaire d'utiliser des dispositifs de capture de données, afin de relier la réalité au numérique.

Ces derniers reçoivent et enregistrent les informations pour les transmettre ensuite au logiciel. Il peut s'agir par exemple de lecteurs de code-barres, de capteurs de température et d'humidité, d'antennes ou d'arcs RFID. Notez que, dans un entrepôt, il est possible d’intégrer ces systèmes aux postes de contrôle des palettes ou aux solutions de stockage automatisé telles que les convoyeurs. Dans cette catégorie, nous retrouvons également les dispositifs de voice-picking et les lecteurs RFID.

3. Le logiciel de traitement des données

L’union des flux d'informations et des mouvements physiques de marchandises nécessite un outil informatique intégré qui rassemble les données, les traite, et les partage avec tous les acteurs.

Ce logiciel permet de :

  • Collecter et stocker de manière cohérente les données relatives au transit du produit.
  • Structurer les informations afin qu'elles deviennent exploitables.
  • Créer un lien efficace entre les dispositifs et les acteurs impliqués dans la manipulation du produit tout au long de la chaîne logistique.
Un opérateur contrôle que les données de traçabilité logistique soient enregistrées correctement.
Un opérateur contrôle que les données de traçabilité logistique soient enregistrées correctement.

Les principaux logiciels utilisés en traçabilité logistique sont :

  • Le système de gestion d'entreprise, l’ERP : il regroupe les informations partagées par les différents services et domaines de l'entreprise : commercial, comptabilité, production, gestion des stocks, ressources humaines, etc. Il s’agit généralement du programme de base utilisé dans les sociétés.
  • Le WMS (Warehouse Management System) : puissant, cet outil informatique optimise les flux de matières en entrepôt. Toutes les étapes suivies par un produit sont enregistrées et transmises à l'ERP ainsi qu’aux autres programmes utilisés par l’entreprise.
  • Le logiciel de gestion de flotte, le TMS (Transport Fleet Management Systems) : il organise et planifie les itinéraires de livraison des marchandises. Notez que dans le secteur du e-commerce, le TMS est souvent en charge d'informer le client du suivi de sa commande. Afin d'améliorer l'agilité des processus, d’unifier l'étiquetage et l'échange d'informations entre les systèmes, sachez qu'il est possible de l'intégrer au WMS. En ce qui concerne Mecalux, nous proposons une application de préparation et de gestion des expéditions multi-transporteurs en complément de notre progiciel Easy WMS.

Les différentes solutions de traçabilité des produits ont été conçues afin de vous aider à renforcer la sécurité de vos marchandises, maîtriser les risques et garantir la qualité des processus et des produits. Si vous souhaitez savoir comment les logiciels spécialisés de Mecalux peuvent contribuer au bon fonctionnement de votre système de traçabilité, n'hésitez pas à nous contacter.

Missconfigured or missplaced portlet, no content found
Dynamic Content: false
Master Name: Banner-Software-Solutions
Template Key: