Logiciels logistiques : différences entre un WCS, WES et WMS

22 octobre 2020

Comme nous l’avions vu dans notre article sur « comment améliorer votre gestion d’entrepôt », l’automatisation est une question que tôt ou tard, vous viendrez à vous poser. Cependant automatiser tout ou partie de son entrepôt c’est bien, mais le faire en utilisant les bons outils informatiques, c’est encore mieux. Quels logiciels logistiques devriez-vous utiliser pour améliorer votre performance ? Si vous ne savez pas dans quel programme investir, comprendre les fonctionnalités de chacun d’entre eux, devrait vous aider à prendre une décision :

Logiciel logistique : définition du WMS

Un WMS ou « Warehouse Management System », est un logiciel de gestion d’entrepôt logistique utilisé par les entreprises pour gérer l’ensemble des tâches qui doivent être effectuées quotidiennement. Cet outil peut être installé dans un entrepôt manuel, semi-automatique ou bien totalement automatisé, pour gérer des opérations telles que la gestion des stocks et des inventaires, ou le processus de préparation de commandes.

Le WMS permet entre autres de :

  • Réceptionner les marchandises.
  • Organiser le travail du personnel logistique.
  • Maintenir une bonne traçabilité des stocks.
  • Ranger les produits de manière cohérente.
  • Avoir une bonne vision des tâches réalisées par les opérateurs logistiques.
  • Réduire l’usage et le gâchis de papier.
  • Gérer le processus de préparation de commandes.
  • Contrôler l’expédition des marchandises.
  • Améliorer le service clients.
  • Analyser les résultats et créer des rapports.

Exemple de logiciel de gestion d’entrepôt : Easy WMS.

Qu’est-ce que le WCS ?

Un WCS ou « Warehouse Control System », est un logiciel de contrôle qui permet aux entrepôts ou centres de distribution de commander l’ensemble des opérations envoyées par le WMS concernant les flux d’activité, et donc de faire fonctionner les appareils tels que les convoyeurs, les transstockeurs, etc.

Le WCS assigne aux opérateurs les tâches à réaliser et s’assure de la fluidité et de l’efficacité de chacune.

Bien souvent, les entrepôts en partie ou entièrement automatisés, disposent d’un logiciel WCS intégré à leur WMS. En effet, cet outil de contrôle recueille des données et les transmet au logiciel de gestion d’entrepôt pour que ce dernier puisse les analyser, et avoir une vision plus précise du fonctionnement de l’organisation.

Le WCS permet de :

  • Diriger et garder le contrôle des engins de manutention.
  • Collecter des données en temps réel.
  • Synchroniser le travail.
  • Planifier les opérations envoyées par le WMS.
  • Avoir une vision précise des opérations : envoi de notifications pour vous avertir en temps réel par email, SMS, ou autres, d’éventuels problèmes liés à l’exécution des tâches.

Exemple de WCS : le module de commande Galileo de Mecalux.

Qu’est-ce que le WES ?

WES ou « Warehouse Execution System » : comme son nom l’indique ce logiciel permettait à l’origine de traiter l’exécution des tâches réalisées en entrepôt. Or, au cours des dernières années, ce type de logiciel logistique a évolué et n’est désormais plus seulement qu’un simple programme d'exécution. En effet, il peut désormais gérer une partie des fonctionnalités proposées par les WMS et WCS.

Parmi ces fonctionnalités, le WES permet entre autres de :

  • Planifier les tâches.
  • Traiter les commandes.
  • Procéder à l’envoi de marchandises.
  • Gérer les flux de matériels.
  • Exécuter et contrôler les approvisionnements.
  • Avoir plus de visibilité : notifications en temps réels des processus de traitement des commandes, des stocks et des solutions de stockage automatisées.
  • Créer des rapports et les analyser afin d’effectuer une veille concurrentielle mieux ciblée.

Comme vous aurez pu le constater, la différence entre un WMS et un WCS est parfaitement claire. En revanche, pour le WES, la distinction est plus nuancée.

En effet, le WES est devenu bien plus qu’un logiciel d’exécution des opérations en entrepôt, et permet de couvrir certaines des fonctionnalités des WMS et WCS. Il est aussi primordial de noter qu’un WES ne remplace pas un WMS ou un WCS.

Nous pouvons conclure par le fait que chaque entreprise a des besoins qui lui sont propres, et qu’il est donc indispensable de les évaluer afin de savoir quel serait le logiciel logistique le plus pertinent à implanter au sein de sa Supply Chain.